Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Les artistes



Les amis, la montagne, les délires, les frissons... Notre vie c'est ça!

 

 

vous êtes le :

 

  montagnard à visiter ce blog!  (depuis le 14/08/07)

Salut à tous!

 

Engué ;   Matheysine

 

Victor ;  Trièves

 

 

Antoine ;  Matheysine



Xav' ; Chamrousse

John ;  Chartreuse

 

 

Nico  ;  Matheysine


 

Norbert ; Matheysine


Damien ;  Grenoble

 

Thomas ;  Valbonnais

 

 

 

Jérôme ;  Grenoble

 

Adrien ;  Trièves

 

 

Archives

Articles Récents

14 octobre 2010 4 14 /10 /octobre /2010 18:02

Mercredi 13 octobre 2010

Avec Jacky

 

Après plusieurs années de tentatives, puis de patience...j'ai enfin réalisé l'arête Kuffner qui mène au Mont Maudit (4465m). Puis dans la foulée nous nous sommes offert le toît de l'Europe Occidentale: Le Mont Blanc : 4810m !!

 

1er jour :

Chamonix - Aiguille du midi (en benne) - Combe maudite - Bivouac de la fourche.

 

2ème jour :

Arête Kuffner - Mont Maudit - Mont Blanc - Arête des bosses (descente) - Goûter (4304m) - Refuge du Goûter

 

3ème jour (descente):

Grand couloir - Tête Rousse - Nid d'aigle - Les Houches

 

 

C'était magnifiquement long..............

 

DSC08861.JPG

Départ à 3800, en descente! Avec vue sur Chamonix

 

DSC08867.JPG 

Zoom sur la Dent du Géant!

 

DSC08871.JPG

Au pied du Grand Capucin

 

DSC08877.JPG

L'arête Kuffner et le Mont Maudit à gauche.

 

DSC08881.JPG

La combe maudite passe à l'ombre, au fond Dent du Géant et Grandes Jorasses!

 

DSC08882.JPG

Au petit matin sur l'arête Kuffner

 

DSC08884.JPG

Une partie plutôt rocheuse

 

DSC08885.JPG

Le début de l'arête est derrière nous!

 

DSC08886.JPG

Jacky me rejoind sur la corniche aérienne.

 

DSC08888.JPG

Voire très aérienne, une fois passée...

 

DSC08887.JPG

Avec une superbe vue sur les aiguilles du diables!

 

DSC08890.JPG

Cette corniche si esthétique!

 

DSC08892.JPG

Le Mont Blanc et le Mont Maudit (pointe rocheuse à droite), on n'est pas rendu!

 

Photo-065.jpg

C'est l'heure du thé?! 

 

DSC08893.JPG

Petite désescalade avec vue sur le Grand Paradis au fond...

 

DSC08894.JPG

La fin de l'arête approche, mais c'est toujours aussi raide!

 

DSC08895.JPG

Nous rencontrons un soloïste parapentiste allant au Maudit...

 

DSC08897.JPG

On n'a jamais était aussi proche du Mont Blanc! Et pourtant...

 

Photo-078.jpg 

Maudit sommet!

 

DSC08900.JPG

Après la descente du Maudit, le chemin de croix commence...C'est le mur de la côte!

 

DSC08902.JPG

Une cordée descend sur l'arête des bosses (je vous aide il faut chercher 2 pixels...)

 

DSC08904.JPG

mercredi 13 octobre 2010; 17h15; sommet du Mont Blanc! (On voit l'Obiou! ^^)

 

DSC08906.JPG

L'arête des Bosses que nous venons de descendre...

 

DSC08911.JPG

Devant le refuge Vallot, il fait chaud!

 

DSC08912.JPG

Coucher de soleil sur Bionnassay...

 

DSC08914.JPG

La ligne de crête de l'aiguille du Goûter, par laquelle nous arriverons de nuit au refuge...

 

   

 Photo-102.jpg

Un coucher de soleil qui asseoit... 

 

DSC08926.JPG

Le lendemain depuis le refuge, lever de soleil sur la même mer de nuages!

 

Photo-114.jpg

Réveil sur la "terasse" du refuge du Goûter...

 

DSC08927.JPG

Les ombres du Mont Blanc, Maudit, Tacul et aiguille du midi sur la mer!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Published by Eng - dans Alpinisme
commenter cet article
29 septembre 2010 3 29 /09 /septembre /2010 21:17

Mercredi 29 septembre

Avec Guillaume L

 

La météo annonce un créneau de beau cette semaine.

Après organisation via le net, je rejoinds Guillaume alias Apoutsiak, à Martigny en Suisse.

Nous prenons la direction de Sass Grund dans les Alpes valaisaines afin de gravir un 4000 des Alpes peu connu: le Lagginhorn.

 

Après une montée au téléphérique de Hoosaas, nous entamons la montée à pied vers le refuge de la Weissmies Hütten.

Le refuge n'est plus gardé, nous dormirons dans celui d'hiver, un vrai petit nid douillet. Au programme du soir, nous faisons une petite reconnaissance sur la moraine du Lagginhorn en faisant des bonnes traces de montée dans les névés parsemés. Puis de retour, nous coupons un peu de bois pour nous faire une bonne flambée! La partie hiver du refuge est tout équipée, confort, et surtout très propre.

Nous nous endormirons avec le bruit du crépitement du bois dans le poil, en nous racontant nos vies communes.

 

Réveil à 5h30, départ 6h10, sommet 10h50, retour 14h à la Weissmies Hutten.

Il fait vraiment très beau comme annoncé, et Guillaume me propose de descendre depuis l'intermédiaire du téléphérique en "trotine herb" ou en "monster bike"!! Je trouve ça assez marrant, surtout après la journée qu'on vient d'avoir, alors je ne tarde pas à enfourcher l'engin.

 

Une superbe immersion dans le Valais, avec en panorama grandiose sur de nombreux 4000 des Alpes, donnant une envie certaine de les gravir!

 

 

 

DSC08783.JPG

Le Fletschhorn (3996m) et le Lagginhorn (4010m)

 

DSC08793.JPG

La Weissmies Hütten et le Lagginhorn au coucher de soleil...

 

DSC08806.JPG

Mont Rose, Shtralhorn, Rimpfischhorn, Allalinhorn...

 

DSC08807.JPG

...Alphubel, Täschhorn, Dom, Lenzspitze, Nadelhorn, Stecknadelhorn, Hohberghorn...

 

DSC08813.JPG

Le Jägihorn, petit sommet ensoleillé emergeant de l'ombre... 

 

DSC08818.JPG

Au début de l'arête

 

DSC08824.JPG

Guillaume dans la fameuse dalle fissurée

 

DSC08819 

Contraste avec les 4000 du Valais...

 

P1100018.jpg

Sur le fil du Laggin

 

P1100031

A quelques pas du sommet...

 

 

 

DSC08829.JPG

Après 5h d'ascension, le sommet, enfin! Et vue sur un autre 4000, le Weissmies.

 

DSC08837.JPG

On le tient par la croix!

 

DSC08839.JPG

Le refuge, Saas Fee et les sommets valaisains!

 

DSC08844.JPG

Le Fletschhorn, le Lagginhorn et la Weissmies Hutte.

 

DSC08848.JPG

LE MONSTER delire de fin de journée...

 

monster-bike.jpg

Descente de 900m de déniv

 

Une précision beaucoup plus accrue de la course sur le blog de Guillaume:  http://alpinisme.over-blog.net/article-alpinsme-lagginhorn-4010-m-57989113.html   

 

Published by Eng - dans Alpinisme
commenter cet article
21 septembre 2010 2 21 /09 /septembre /2010 16:51

Mardi 21 septembre

Avec Bébér

 

Notre spécialité, c'est de dénicher LA route qui sera occasionnellement barrée...

Bien entendu sans volonté de notre part, nous nous retrouvons une fois de + devant une barrière "route barrée" pour cause de travaux forestier...

On élabore donc un plan B...Et nous voilà sur le parking du pont de ponsonnas pour aller faire une des grandes voies des gorges du Drac! Celle ci a été ouverte par Pascal Huss et Norbert Geffroy, la voie n'a pas encore de nom car il manque la première longueur à équiper...En tout cas il existe une autre voie "le dragon" qui a vu ses débuts d'ouverture dans les années 82, et qui depuis a été réequipée par Nico Arthaud notamment.

 

Le rocher est plutôt rare en matheysine, ce secteur est donc préstigieux, car il offre une escalade magnifique sur un calcaire sculpté, et sur plus de 150m de hauteur!

 

L'accès peut se faire du bas en longeant le drac, mais la première longueur n'est pas équipée, il faut alors remonter une vire pour trouver le premier relais.

Nous avons opté pour l'accés par le haut de la voie (au deuxième pylone électrique), Après 3 rappels nous rejoignons R1, le début actuel de la voie.

 

Nous pensions avoir du vent s'engouffrant dans les gorges, en fait il n'y avait pas d'air...

C'est donc sous une chaleur limite supportable que nous grimpons cette ligne vraiment esthétique!

La végétation commence à reprendre le dessus, la qualité du rocher est souvent très bonne!

Il n'y a pas de topo officiel, mais nous pouvons proposer 5 courtes longueurs:

L1: 6b;    

L2: 5+/6a;     

L3: 6a+ (fissure atlhétique);     

L4: 6a (dalles mouvements amples);          

L5: 5c (6a pour la sortie de gauche)

 

Le cadre est vraiment digne de grandes gorges, et pour le coup très sauvage! (mise à part les quelques camions klaxonnant depuis les écharennes et les voitures au compte goutte suivant un camping car perdu...)

Nous avons aussi aperçu des chamois au bord du Drac. Le bruit de la rivière est d'ailleurs apaisant, car c'est un court d'eau tranquille.

 

Un cadre a découvrir et à redécouvrir ;-)

 

Topo photo

Topo de la voie (vue depuis la route des Echarennes)

 

DSC05969

Le pilier vue depuis le pont de Ponsonnas

 

DSC05974

Vue d'en face depuis la route. Le plateau matheysin a donc une fin...Et qui plus est rocheuse!!

 

 

 

Published by Eng - dans Escalade
commenter cet article
14 septembre 2010 2 14 /09 /septembre /2010 15:33

Mardi 14 septembre 2010

Avec Bébér

 

Une grande voie sans trop d'approche et où on ne rentre pas trop tard à la maison? Direction la Tour de l'Homme à Chamrousse!

Nous grimpons les premières longueurs dans la brume, les attentes aux relais sont un peu fraîches et ventilées...

En suite, le soleil fait son apparition, nous passons au dessus d'une mer de nuage, il ferait presque chaud!

 

La voie est soutenue, mais très bien équipée, ce qui donne tout de même un bon 6a obligatoire, dans les longueurs en 6b et celle en 6c.

 

Sur notre gauche, sur les tourelles de l'Homme, nous aperçevons une silhouette "cambonesque", avec un bonnet à 2 étages en guise de couvre chef. Des pierres et des touffes d'herbe volent par dessus sa tête, il y a du nettoyage dans l'air! Sans doute les mêmes gestes lors de l'ouverture de la voie que nous gravissons...

 

La ligne est d'ailleurs bien purger, il est rare de trouver des blocs instables...

 

Une belle voie qui malgré sa faible amplitude, nous a sèché bien comme il faut!

Dur dur l'escalade...^^

 

DSC08753.JPG

La brume du début...

 

DSC08757.JPG

Bébér à la fin de L1

 

DSC08758.JPG

Fin de L2, un mur à réglettes bien physique!

 

DSC08760.JPG

Ca grimpouille!

 

DSC08762.JPG

Le ciel bleu est là!

 

DSC08767.JPG

La longueur dure, avec vue sur Rioupéroux

 

DSC08772.JPG

Des bonnes prises dans le réta!

 

DSC08774.JPG

Un 6b qui ne paye pas de mine vue du bas, mais qui se révèle difficile;..

 

DSC08776.JPG

Relais! Restera une longueur avec un départ corriace...Et en suite que du plaisir!

 

 

 

 

Published by Eng - dans Escalade
commenter cet article
11 septembre 2010 6 11 /09 /septembre /2010 09:50

Vendredi 10 septembre 2010

Avec Jacky

 

Après une manip' de voiture au Périer, nous partons depuis le col d'Ornon pour aller bivouaquer à plan col, au pied du Rocher de l'Armet.

Le lendemain, une grosse journée nous attend...L'objectif est de rallier le GR au pied du Coiro en commençant par l'arête NE du Rocher de l'Armet et en traversant toutes les arêtes et les Sommets : Rocher de l'Armet, Grand Armet (2792m), Pointe de l'Armet, Grand Vent, Pointe Rosière, Rocher du Lac,Tête de l'Ermita, Rocher du vallon, pied du Coiro...

Malgré une envie certaine de se mettre en action, le froid du matin repousse notre sortie du duvet...

 

Nous attaquerons l'Arête NE à 7h30, nous arriverons sur le GR à 20h00 au coucher du soleil...

Soit 12h30 sur 8km d'arêtes...Nous nous octoierons deux longues pauses de 20 minutes, une pour manger, l'autre pour faire fondre un peu de neige afin de remplir nos gourdes vides d'1 litre chacune...

 

Certaines portions permettent d'avancer rapidement en "marchant" sur des lignes de crêtes, d'autres nous demandent plus de temps pour grimper sur des arêtes effilées...

 

Le mot "Skyline" avait beaucoup de sens aujourd'hui, car nous étions au dessus d'une impressionnante mer de nuage, suspendu dans le ciel...

 

Nous rangeons le matériel dans le sac, nous sortons la frontale, 1700m de dénivelé négatif nous attendent, ça sera le plus dur...

 

 

Photo-002.jpg

Installation du bivouac à Plan Col 

 

DSC08642.JPG

Au petit matin avec l'arête NE

 

DSC08644.JPG

Dans la fraîcheur saisissante, allez debout!

 

DSC08651.JPG

Le soleil vient agréablement nous réchauffer!

 

DSC08653.JPG

Des pas d'escalade très jolis!

 

DSC08661.JPG

Nous aperçevons le col de Plan col.

 

DSC08664.JPG

Vue sur le Rocher du Lac...et en bas dans le coin gauche: le Périer...

 

DSC08673.JPG

Vue sur Plan Col et l'arête NE

 

DSC08686.JPG

Ca mérite bien une photo!

 

DSC08687.JPG

Une belle arête découpée

 

DSC08694.JPG

La pointe de l'Armet ça grimpe!

 

DSC08698.JPG

La suite...

 

DSC08699.JPG

Jacky protège un pas délicat

 

DSC08703.JPG

Vue sur la skyline Pointe de confolant- Rochail, avec la Meije dépassant

 

DSC08705.JPG

Au col de la baisse, une bonne moitié de faite, seulement...

 

DSC08704.JPG

L'ambiance de la pointe Rosière

 

DSC08708.JPG

Une fois dessus...

 

DSC08713.JPG

La fatigue se fait ressentir mais il faut rester concentré!

 

DSC08716.JPG

C'est par où le Coiro? A c'est le dernier bitar...

 

DSC08717.JPG

Se retourner et voir ce qui a été accompli c'est bon pour le moral!

 

DSC08718.JPG

A la descente du Rocher du lac, une bonne portion d'arête!

 

DSC08719.JPG

Le Tabor matheysin une véritable île...

 

DSC08731.JPG

La tête de l'Ermita, c'était long...

 

DSC08724.JPG

Mer ou océan? La Grisonnière se fait engloutir...

 

 DSC08733.JPG

 La fatigue est de + en + accrue, le rocher est de + en + délicat...?

 

Photo-050.jpg

Un coup de réchaud pour 1 litre d'eau !! 

 

DSC08735.JPG

Rocher du Lac et Tête de l'Ermitat

 

DSC08736.JPG

Très proche du but, le Coiro et le GR!

 

DSC08740.JPG

La pointe de l'Armet tout au fond à gauche, d'où nous venons...

 

DSC08739.JPG

Timing parfait avec le soleil!

 

Photo-055.jpg

Une mer de nuage avec l'Obiou au coucher de soleil... 

 

DSC08747.JPG 

Encore 9km de descente sur un bon chemin jusqu'au Périer...

   

DSC08744.JPG

C'est par là, avec vue sur l'Olan!

 

Photo-053.jpg

La vie est belle, avez vous dit? 

 

DSC08751.JPG

Un dernier regard sur l'Obiou avant d'allumer la frontale!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Published by Eng - dans Alpinisme
commenter cet article
6 septembre 2010 1 06 /09 /septembre /2010 19:19

Lundi 6 septembre 2010

Avec Victor

 

Il est 8h, je retrouve mon acolyte Victor au col de l'Arzelier.

Aujourd'hui, nous décidons de marcher et de prendre le temps d'observer. Notre objectif est la voie "revanche d'urgonien" aux deux soeurs, plus précisément à la soeur Sophie.

Après une petite randonnée, nous sommes au pied de la dite voie de "la revanche".

 

En deux minutes nos corps seront couverts de fourmies volantes, du jamais vue! Nous redescendons donc précipitamment sous la croupe dix mètres plus bas, il n'y a pas d'air, et...aucune fourmie!

Après avoir mis le baudrier, déplié les cordes, nous faisons une seconde approche, non concluante...

 

Il nous parait alors impossible de grimper...et encore pire d 'assurer en restant au pied de la voie...

Victor me propose la voie des "couloirs cheminées" qui démarre là ou nous somme à l'abri des assauts de fourmies volantes...

Et c'est donc comme ceci, que nous nous retrouvons à grimper dans les cheminées calcaires de Sophie.

 

Cette voie est peu parcourue, sa voisine devant lui imposer une féroce concurrence...Ce n'est pas tout à fait le même style d'escalade, et aucun spits n'est présent. Le jeu de petit "friends" est très appréciable, il vient compléter les pitons, quasi neufs pour certains... Cette voie est donc fréquentée?! 

 

Sans doute fréquentée à juste titre! Nous ne nous attendions pas à une aussi belle voie dans la première partie! Le rocher est vraiment bon et le style d'escalade y est varié: fissure, cheminée, dulfër, dalle, traversée sur trous...Dément!

La fin de la voie est commune à "revanche d'urgonien", il y a de la belle fissure!

 

Au final, les fourmies ont bien fait de nous aiguiller ici, car nous avons été ravi de cette voie que nous pensions plus vieillissante...

 

La "revanche" est une voie qui se fait par temps froid! ^^

On reviendra!!

 

DSC08579.JPG

Les deux soeurs, Agathe et Sophie, vue du col de l'Arzelier.

 

DSC08583.JPG

L'attaque de la voie "les couloirs cheminées"

 

DSC08581.JPG

Avec vue sur le sud du Vercors, et le Mont Aiguille.

 

DSC08587.JPG

Une traversée comme on les aime, magnifique!

 

DSC08590.JPG

Ca devient déversant!! bon ok c'est pas par là...

 

DSC08593.JPG

Au bout du tunnel, serait ce Victor??

 

DSC08595.JPG

Ca passe ou bien??

 

DSC08600.JPG

Moment "pause photo"!

 

DSC08597.JPG

Nous voilà dans la partie commune des deux voies, une belle fissure en arc nous attend!

 

DSC08603.JPG

6a fissure, mais c'est que ça grimpe!!

 

DSC08606.JPG

Superbe profil sud du Gerbier, avec les 2 sultanes se détachant!

 

DSC08610.JPG

Dans le haut de la voie, le sommet n'est pas loin...

 

DSC08614.JPG

Depuis Sophie, on voit le sommet d'Agathe!

 

DSC08617.JPG

Assis devant la Grande Moucherolle

 

DSC08619.JPG

Derrière nous, le Seneypi, le lac de Monteynard et au fond l'Obiou!

 

DSC08626.JPG

Des jeunes bouquetins à quelques mètres seulement...

 

DSC08631.JPG

Zoom sur sa majesté l'Obiou!

 

 

 

 

 

 

 

 

Published by Eng - dans Escalade
commenter cet article
26 août 2010 4 26 /08 /août /2010 22:28

Jeudi 26 aout 2010

Avec Nico

 

Départ hier soir direction Chamonix, nous dormons à l'arrache dans la forêt d'Orthaz au clair de lune...

Le lendemain matin, au gichet de Flégère, nous prenons notre ticket "aller-simple" à 18€. Ce dernier nous permettera de monter avec la benne, puis le télésiège de l'index.

Nous savons que nous ne bénéficierons pas de ce luxe à la descente, car la journée va être longue mine de rien! Et les remontées seront surement fermées...

 

L'approche nous emmène au col à droite de l'aiguille de la Glière avec une vue sur le massif du Mont Blanc à couper le souffle! Puis nous redescendons autant que ce que nous avons monté pour atteindre l'attaque de la face sud du Pouce!

C'est vraiment magnifique, le granite chamoniard mérite tout de même sa notoriété!

 

Au début de la voie nous perdons une bonne demi heure à faire un aller retour sur une traversée mousseuse avant de repartir dans la vraie ligne de la voie des français. Une cordée d'anglophones se lance dans "Pouce café", mais ils feront une over dose de caféine dès la première longueur et ils partiront aussi dans la "voie des français" juste derrière une cordée atypique qui nous précède...

Nous serons donc 3 cordées à faire résonner nos voix dans la face sud du Pouce, certaines un peu plus fort que d'autres...

 

La ligne est évidente et la grimpe en fissure dièdre "made in Cham" est sensationnelle! Pas si évident que ça dans certaines longueurs, mais bien abordable quand même avec du 6a max sur coinceurs.

En suite on va mettre un coup de turbo dans les dernières longueurs "faciles" en faisant les 3 dernières longueurs en corde tendue.

 

Au sommet, on profite de la vue tout en en triant le matos. En fait au fond de nous on croit peut être avoir le télésiège...

Sauf qu'il y à une bonne portion d'arêtes qui nous attends jusqu'au col de ce matin.

Nous metterons 1h20 en se payant le luxe (mais en fait sans faire exprès) de suivre le fil de la skyline sans contourner les aiguilles...

17h nous déboulons au col, nous aperçevons le télésiège en contre bas à... l'arrêt (fermeture 16h45...).

Nous récupérons un sac et les bâtons laissé le matin au pied du névé, puis nous commençons à descendre en direction de la gare du téléphérique que nous ne pouvons voir d'en haut.

 

En arrivant en amont de la gare, une benne plonge dans la vallée de Chamonix...On se dit que c'est surement la benne des employés...Nos genoux frémissent déjà en pensant à toute la descente...

Puis coup de poker! 18h, une personne avec la tenue "compagnie du Mont Blanc" vient ramasser les poubelles à l'extérieur de la gare!

"Bonsoir, excusez nous, c'est encore possible de descendre à Chamonix??"

"dépéchez vous, vous descendrez avec nous!"

Heureux comme des gosses nous rentrons dans la gare, la cabinière lance un: "tient 2 rescapés?"...

Un quart d'heure plus tard nous serons attablé sur la terasse du "bélouga" à engloutir sandwichs et beuverie...

 

DSC08525.JPG

Assis sur le débrayable, nous montons sans une goutte de sueur...

 

DSC08528.JPG

ça souffle au sommet de la Verte!

 

DSC08530.JPG

Le pouce et sa face sud! (je ne suis pas en robe, c mon pull autour de la taille)

 

DSC08534.JPG

NIco à l'attaque des longueurs dures...(4ème longueur L4)

 

DSC08535.JPG

Toujours L4 avec le monstre toit tout en haut!

 

DSC08537.JPG

L5, c'est encore fin...

 

DSC08539.JPG

Zoomé. "on n'est pas là pour acheter du terrain!" ;-)

 

DSC08541.JPG

Hé Nico ça gaz??

 

DSC08544.JPG

L6: un angle de maison!

 

DSC08548.JPG

Tout simplement énorme! (bon la voie évite le toit par la gauche ^^)

 

DSC08549.JPG

Nos poursuivants...

 

DSC08551.JPG

Après le toît et la traversée ça grimpe encore!

 

DSC08554.JPG

En face: 4810m 

 

DSC08555.JPG

Avec vue sur la mer !!

 

DSC08557.JPG

Summit, Pouce en l'air!

 

 

DSC08560.JPG

L'aiguille verte et les Drus!

 

DSC08561.JPG

Grandes Jorasses...

 

DSC08559.JPG

Mont Blanc et télésiège (à l'arrêt...)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Published by Eng - dans Alpinisme
commenter cet article
23 août 2010 1 23 /08 /août /2010 20:57

Lundi 23 aout 2010

Avec Nico

 

Après une tentative non fructueuse la semaine dernière, se soldant par un demi tour après avoir visité la première moitié de la face nord, nous voilà une seconde fois pris en sandwich dans la fameuse deuxième longueur du pilier Nord Est! 

 

Chaque centimètre gravit est une victoire...La fissure n'est vraiment pas large, nous ne passons pas notre largeur de bassin...Il faut alors se mettre de profil, le dos collé sur un coté et les mains genoux et tout ce qu'on peut de l'autre...

Le mot "reptation" prend alors tout son sens!

Même en sachant à quoi s'attendre et en ayant fait la longueur une semaine avant, c'est une seconde fois la lutte...Le palpitant s'accélère, on se sent écrasé...Puis enfin après tant d'effort, c'est le retour à une escalade "normale"!

 

La quatrième longueur est moralement soutenu. Quasiment 50m d'opposition avec un gaz ébouriffant! Des bonnes prises viennent nous réconforter au fur et à mesure que l'on s'élève au dessus du relais. Mais il faudra garder du jus pour les 10 derniers mètres plutôt lisse et moins prisu...

 

En suite ça déroule plutôt bien jusqu'en haut de la gorge où là nous hésitons entre le rocher jaune très médiocre, et le fil du pilier en excellent rocher. Le choix est vite fait, vue notre état de fatigue avancé...

Nous optons donc pour les 3 ou 4 dernières longueurs de la voie "trilio"...

Le topo C2C annonce 6a max et il y a des spits, impec ça va être les vacances! Que nenni!!

 

En fait on va vraiment se sortir les doigts pour passer les pas dalleux qui s'avéreront être coté 6c dans le topo "duhaut" (qui n'est pas forcement une référence...) ainsi que celui de C2C plus proche de la réalité (à part quand on nous conseille du 6a max si vous voyez ce que je veux dire...). En tout cas ça grimpe! ok c'est sur spits, mais à des endroits mieux vaut ne pas se la coller!

 

Me voilà dans la dernière longueur, une cheminée! Nous finissons donc la journée comme nous l'avons commencé, coincés entre deux paroies en essayant de s'extirper vers le haut...

  Le sommet est là, heureux nous oublions déja les moments difficiles...

 

DSC08453.JPG

Le Mont Aiguille dans la "Monument valley" du Sud Isère, un air de Colorado...

 

Topophoto.JPG

Une vue d'ensemble sur le monument et son pilier Nord Est!

 

DSC08482.JPG 

lire "Pilier nord est"

 

DSC08481.JPG 

La première longueur que Nico connait maintenant par coeur!

 

 DSC08473.JPG

Dans la deuxième longueur, pris en "sandwich"... 

 

DSC08483.JPG 

A la sortie de la longueur "sandwich, qui vous laissera quelques souvenirs..."

 

DSC08485.JPG

Encore de la fissure à gogo! 

 

DSC08486.JPG 

C'est parti pour 50m conti...surtout pour la tête!

 

DSC08492.JPG 

Le socle du pilier nord: un vrai château de sable!

 

DSC08500.JPG 

Oula mais c'est dalleux là!  ^^

 

DSC08502.JPG 

Sortie de la dernière longueur

 

 

 

DSC08508.JPG

Les 7h d'escalade ne nous auront pas fait perdre le sourire!

 

DSC08505.JPG

Allongé dans l'herbe, le regard perdu dans les nuages, le temps suspend son vol...  

 

 DSC08517.JPG

Allez on rentre à la maison!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Published by Eng - dans Escalade
commenter cet article
17 août 2010 2 17 /08 /août /2010 20:51

Mardi 17 aout 2010

Avec Nico A

 

Loin des classiques et de la foule, le parcours d'arête du Neyrard au Rochail est magnifique!

Il s'agit d'une chevauchée autour du lac du Vallon reliant 4 sommets méconnus du massif des Ecrins:

Le Neyrard (2796m), La pointe de Confolant (2990m), celle de Malhaubert (3049m) et enfin le Rochail (3022m)

 

Nous oscillons entre 3000m, profitant de la vue permanente sur le lac du vallon.

Par moment, dans le vallon voisin nous aperçevons le lac du Lauvitel.

 

Les récentes précipitations ont humidifé certaines portions qui se révèlerons délicates...

Par endroits nous humons les émanations de génépi, nous voilà aux anges, entre ciel et terre!

 

DSC08371-copie-1.JPG

La ligne de crête menant au Neyrard puis à la Pointe de Confolant...

 

DSC08376-copie-1.JPG

De droite à gauche (sens de passage): Confolant, Malhaubert, antécime Sud du Rochail

 

DSC08380

Le bleu indigo du lac du Vallon

 

DSC08385

En route vers la pointe de Confolant

 

DSC08394

A quelques pas du sommet

 

DSC08397

Prochaine étape: pointe de Malhaubert (les Grandes Rousses enneigées à droite)

 

DSC08407

La première moitié de la skyline est maintenant derrière nous!

 

DSC08417

Point culminant de la journée: Pointe de Malhaubert (3049m) avec vue sur l'Obiou svp!!

 

DSC08418

A une enjambée du Rochail et pourtant...

 

DSC08423

Une désescalade humide sur un lichen de type spongieux...

 

DSC08426

Une auréole intriguante, spectre de broken?

 

DSC08427

Après le rappel, vue grandiose sur les Ecrins, la Muzelle...

 

DSC08430

Dernière difficulté de la journée, l'antécime sud du Rochail

 

DSC08436

Regard dans le rétroviseur, un "rasoir" effilé relie les pointes...

 

DSC08438

Le Rochail en ligne de mire!

 

DSC08442

Encore quelques "gendarmes" ludiques pour le final... 

 

 

DSC08445.JPG

Nous voilà aux portes du paradis!

 

 

 

Published by Eng - dans Alpinisme
commenter cet article
10 août 2010 2 10 /08 /août /2010 21:20

Lundi 9 aout 2010

Avec Xav

 

Le camp de base est établi à proximité de la voiture...

Je vais passer la nuit sur le crash-pad de Xav, plutôt confort! Les étoiles filantes défilent laissant de larges trainées.

 

Le footing matinal commence à 6h du matin à la Bérarde.

Nous remontons au Chatelleret, puis direction le col du Replat, avant de vivre un grand moment de mésentente...

 

En effet, cela fait déja un petit moment que je z'yeute le profil de la face nord de la gandolière, il m'apparait evident que le fil du pilier se trouve au bout des dalles inclinées en plein milieu de la face...faisant ma remarque à Xavier, il s'insurge et me pointe du doigt ce que lui pense être le pilier...Le doute s'intalle pendant quelques virages...

Cette fois si je reconnais la photo des "100 plus belles", le pilier se dessine entre ombre et lumière exactement ou je l'attendais...

J'attends que Xavier me rejoigne, et prenant alors un air désuet, je lui lance "j'en ai marre d'avoir raison...t'as vu on voit bien le pilier là?"

Mon sourire se verra vite effacé par l'entêtement de Xavier...

"MAIS NON c'est pa ça!! c'est la bas je te dis!"

Dans un permier temps je me dis qu'il le fait expré (c'est pas possible)

Puis je m'aperçois qu'il est vraiment borné sur ce que j'appellerai le "rognon Est" de la gandolière...

Et là...j'ai pris un coup de sang comme j'ai rarement eu..."Mais BORDEL je te dis que le pilier nord est devant toi!!!!"

Reprenant vite mon calme, je lui montre les traces de montées et descentes sur le nevé, le fil du pilier évident, l'accès "chiader" pour aller à son rognon Est...

Je vois son regard qui change, le "vrai" pilier se reflète alors dans ses yeux...

 

Après des excuses réciproques et un retour à la communication sans anicroche, le cours de la journée reprendra son fil, et nous celui du pilier nord.

Nous passerons une journée avec la face sud de la Meije derrière nous, aucune cordée à l'horizon...

L'itinéraire est vraiment esthétique, le rocher est vraiment bon, avec quelques "frigo" en équilibre ça et là...

Nous descendrons dans la face sud, s'interdisant alors de prendre les rappels de gandonéon! Le début de la descente est vraiment facile à suivre, les cairns aidant.

La suite est plutôt de type labyrinthique, avec des vires à chamois, des replats herbeux, des cairns dans tous les sens...Nous finirons par perdre le fil de l'unique topo en notre possession, Mettant au final un terme à notre fuite descendante par un rappel de 50m par dessus une dernière barre rocheuse, nous posons les pattes sur la terre ferme à 2 enjambées du chemin!

 

 

P1040630.JPG

Le fameux pilier Candau

 

P1040634.JPG

Les premiers "mouv"

 

P1040635.JPG

Très bon rocher des premières longueurs

 

 

P1040639.JPG

Xav rejoind le fil du pilier! (Grand pic de la Meije à droite)

 

P1040649.JPG

C'est l'heure du Tai-shi...

 

P1040652.JPG

Les protagonistes avec la Meije!

 

 

 

 

Published by Eng - dans Escalade
commenter cet article